Dans le secteur de l’hôtellerie ou du transport aérien, les coûts fixes sont huit fois plus élevés que les coûts variables. Dans un hôtel, par exemple les coûts fixes sont ceux liés à la restauration des bâtiments et ceux lié au personnel alors que les couts variables sont ceux liés au nettoyage, à l’énergie et au produit d’accueil. Les coûts fixes sont donc supportés quelque soit le taux de remplissage de l’hôtel. Pour remédier à cela, le revenue management prend en considération ceci et fait en sorte de garantir, par une bonne évaluation de la demande, lors des basses saisons, un revenu capable de couvrir les frais fixes.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s